Les conséquences de l'agression israélienne sur l'édition libanaise

Publié le par collectif bibliban

Sur les 150 maisons d’édition actives, 90 avaient leur siège dans la banlieue sud, notamment dans les quartiers qui ont été les plus touchés par les bombardements. 35 entreprises ont vu leurs locaux administratifs, leurs imprimeries ou leurs entrepôts complètement détruits. Le président du syndicat des éditeurs estime les pertes à plus de 75 millions de dollars[1]. Il faut savoir que le livre et l’imprimé représentent un secteur économique important et un marché de l’emploi non négligeable pour le Liban : le secteur comprend en tout près de 150 éditeurs actifs (sur les 700 inscrits au syndicat), 700 imprimeries et 110 librairies. 7500 titres étaient annuellement imprimés dont 2700 nouveaux, principalement à destination du lectorat arabe. C’est grâce au livre et la presse que le Liban parvenait à équilibrer sa balance commerciale dans les échanges de biens culturels. 



[1] Al Hayat, 24/08/06. Article sous droits réservés.

Publié dans état des lieux

Commenter cet article

Maud Stephan 01/09/2006 21:51

Notre blog commence à faire parler de lui!
trouvé sur http: //Libraryjuicepress.com
August 19, 2006

Le blog bibliban is a French language blog by French and Lebanese librarians to discuss the situation of libraries in Lebanon and the Lebanese cultural infrastructure in general. Currently on the blog are a letter to IFLA, an item about the Lebanese National Library, and a map showing public libraries that have been closed because of the current war. Very interesting.
Par ailleurs,  des resumés des articles sont repris dans : Librarian blog from Galiciahttp://www.blogoteca.com/gardalivros/index.php?cat=428