Les dégâts dans les bibliothèques publiques

Publié le par Imad Hashem

Les bombes « intelligentes » américaines, livrées à Israël pour apporter avec elles « liberté » et « démocratie », ont atteint quatre bibliothèques publiques, qui représentaient le seul équipement culturel et tout simplement le seul espace public dont disposait une population démunie et traditionnellement marginalisée. Ces centres faisaient un excellent travail de promotion de la lecture-plaisir et venaient aussi en appui aux écoles en l’absence de bibliothèques scolaires, ils étaient un lieu de participation culturelle, d’ouverture sur le monde et d’apprentissage de la diversité culturelle.

Les centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC) de Haret Horeik dans la banlieue sud, et de Jbaa au sud Liban ont subi des dégâts à l’intérieur de la bibliothèque et dans la salle d’animation : télévision et ordinateurs abîmés,  beaucoup de livres déchirés, étagères tombées ou cassées, vitres cassées et autres meubles comme des bureaux, tables et chaises ont également été endommagés. Les panneaux à l’entrée de la bibliothèque ont été arrachés.

La route menant au centre de lecture et d’animation culturelle de Bint Jbeil (sud Liban) est toujours risquée, car pleine de bombes à fragmentation. Les premières informations obtenues parlent de dégâts très importants puisque le bâtiment où se trouve le CLAC a été touché directement,  mais il semble que le CLAC soit toujours debout. Le bâtiment comprenait egalement un lycée et une grande salle de spectacles.

 

 La bibliothèque municipale Taybé au Liban sud, ravissant petit bâtiment patrimonial à tuiles rouges situé sur la place du village, a été touchée directement par les bombardements israéliens, une bombe a même explosé au sein de la bibliothèque.

Selon le maire, la bibliothèque est hors usage, il estime les dégâts à 90 %.(livres, ordinateurs, meubles...) Le bâtiment est criblé, et la bibliothèque a besoin d’être reconstruite ou au moins d’être restaurée et réhabilitée.

 

Imad Hashem, Ministère de la Culture (Liban)

Publié dans état des lieux

Commenter cet article

Cartafol de gardalivros 31/08/2006 14:11

Recevez un salut solidaire et ami. Dende a Galiza  seguimos o voso  excelente traballo de promoción para a reconstrucción das bibliotecas e axencias de leitura afectadas, equipamentos culturais básicos  para a volta á normalidade, relevante tamén para a recuperación da autoestima que agora tanto se precisa.
Avante!

ana 31/08/2006 10:21

Hoy se celebra el día del Blog y os he incluido entre mis favoritos. Adelante con el trabajo que estais haciendo, es muy importante.
Saludos.
Ana Bande.