Les activités d'ASSABIL pendant la guerre

Publié le par collectif bibliban

En dépit des bombardements quotidiens, les massacres et les destructions, les déplacements, la peur, l’incertitude et la douleur qui ont touché le Liban pendant trente jours, les bibliothécaires d’Assabil n’ont pas cédé au découragement. Et puisque transmettre le goût de lire est ce qu’elles savent faire de mieux, elles n’ont eu de cesse d’intervenir dans les centres de réfugiés, par la création de minis bibliothèques ludothèques, la lecture de contes aux enfants, l’organisation d’ateliers de théâtre et d’arts plastiques, ainsi que l’alphabétisation des adultes qui le souhaitaient. Les volontaires ont pu bénéficier de conseils et sessions de formation, de la distribution de matériel pédagogique, tout en disposant de l’équipement et les locaux des bibliothèques pour leurs différentes animations. À Beyrouth comme dans l’ensemble du réseau, notre association a tenu à ouvrir ses bibliothèques à tous ceux, déplacés ou non, qui cherchaient dans les livres de quoi supporter une réalité insupportable.

Nos efforts n’ont pas pris fin avec le cessez-le-feu, puisque les bibliothèques publiques du Liban appuient des programmes d’expression artistique et de soutien scolaire destinés aux enfants directement affectés par la guerre, et travaillent actuellement à la remise en marche des bibliothèques détruites dans le Sud du pays. Le détail de ces actions, de nos activités depuis six ans comme de nos projets pour l’avenir, peut être consulté sur le site : www.assabil.com.

Les amis des bibliothèques publiques du Liban (ASSABIL)  

Commenter cet article

autosurf 26/02/2009 18:10

très belle initiative, on fera tourner.