Communiqué du Comité International du Bouclier Bleu concernant le patrimoine culturel en péril dans le conflit au Moyen-Orient

Publié le par Le Bouclier Bleu

Le Comité international du Bouclier Bleu (ICBS) déplore la perte inacceptable de vies humaines, la souffrance considérable et le déplacement rapide de communautés entières, ainsi que les destructions qui ont lieu actuellement dans les zones administrées par Israël, le Liban et l'Autorité palestinienne. Il est aussi très alarmé par la possibilité de voir le présent conflit s'intensifier davantage.

L'ICBS fondé en 1996 "pour protéger le patrimoine culturel mondial en cas de guerre ou de catastrophe naturelle" appelle dès à présent toutes les parties à respecter le patrimoine culturel dans la région. Le Comité international du Bouclier Bleu précise qu'en rédigeant ce communiqué, il ne prend nullement position face aux divers problèmes afférents aux conflits qui ont lieu dans cette région.

Le patrimoine culturel est inestimable et irremplaçable; il est non seulement essentiel pour chaque communauté mais aussi pour l'humanité dans son ensemble. Les sites et monuments historiques, peintures et objets de musée, les livres et bibliothèques, manuscrits et archives, tous racontent l'histoire des communautés directement impliquées mais aussi de l'humanité toute entière. Ils sont très vulnérables aux attaques durant des conflits armés, et s'ils sont endommagés ou détruits, il est toujours difficile et souvent impossible de les remplacer ou de les restaurer dans leur état antérieur. Si le patrimoine culturel ne survit pas intact, les générations actuelles et futures de cette région ne pourront pas apprécier pleinement leur identité culturelle. Les rapports des médias et ceux reçus par le réseau de l'ICBS indiquent qu'il y a un risque considérable que le patrimoine culturel des diverses populations de la région subisse des pertes irrémédiables.

Tout le monde reconnaît que cette région possède un patrimoine culturel extrêmement riche, qui a eu une profonde et durable influence sur les peuples à travers le monde. Ceci est démontré par le grand nombre de biens en Israël et au Liban inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. La perte totale ou partielle de ce patrimoine constituerait un amoindrissement de la mémoire collective de toute l'humanité.

Pour éviter une telle tragédie, l'ICBS demande que toutes les parties accordent l'attention la plus grande possible à la protection du riche patrimoine culturel de la région et prennent toutes les mesures préventives nécessaires, afin de s'assurer qu'il ne subisse en aucune manière des dommages durant le conflit actuel.

Bien que parfaitement conscient qu'il y a d'autres sujets d'inquiétude en temps de guerre, en particulier les pertes de vies humaines, le Comité souhaite insister sur le fait que le droit humanitaire international interdit l'usage de biens culturels à des fins militaires ou pour protéger des objectifs militaires. Il demande instamment à toutes les parties concernées de respecter les dispositions de la Convention de La Haye pour la Protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé et ses deux protocoles, ainsi que la Convention du Patrimoine mondial de 1972, qui demande aux pays signataires de cette Convention de "s'engage(r) à ne prendre délibérément aucune mesure susceptible d'endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel qui est situé sur le territoire d'autres Etats parties à cette convention." Israël et le Liban ont ratifié ces deux Conventions.

L'ICBS est disposé à répondre aux demandes d'assistance technique et de coordination qui pourraient lui être faites dans la limite des ressources dont il dispose.

Entre temps, l'ICBS appelle encore une fois tous les gouvernements qui n'ont pas encore ratifié la Convention de La Haye pour la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé à le faire.

Latest Revision: 24 July 2006
Hosted by & Copyright © International Federation of Library Associations and Institutions
www.ifla.org

http://www.ifla.org/VI/4/admin/icbs-MiddleEast072006-fr.htm

Publié dans communiqués

Commenter cet article